PCAE volet élevage : appel à projets

2ème appel à projets 2018 : PCAE Volet élevage – Modernisation des bâtiments d’élevage.

IMG_0302Le Plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles des Pays de la Loire 2015 – 2020 (volet élevage) vise à répondre aux enjeux de modernisation des productions agricoles d’élevage (bovin, ovin, caprin, porcin, équin, avicole, cunicole). Il soutient les investissements des exploitations agricoles pour développer leur performance économique, favoriser la préservation de leur environnement et améliorer les conditions de travail ; ceci par la modernisation des bâtiments, le développement d’une démarche agroécologique, l’amélioration de la performance énergétique, l’amélioration de la qualité des produits, la valorisation des liens entre produits et territoires. Ce Plan (volet élevage) est doté d’une enveloppe prévisionnelle de crédits publics de 146 millions d’euros sur la période 2014 – 2020 financée par la Région, l’Etat, l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, le Département de la Sarthe et le FEADER (Union Européenne).

Le 2ème appel à projets 2018 est ouvert du 5 juin 2018 au 31 août 2018.

Toute dépense matérielle réalisée (y compris signature d’un devis ou d’un bon de commande, versement d’acompte) avant la date de réception du dossier mentionnée dans l’accusé réception envoyé par le guichet unique est rendue inéligible.
Les dossiers de demande (un formulaire unique de demande de subvention pour tous les cofinanceurs) doivent être déposés auprès du guichet unique – service instructeur de la Direction départementale des territoires (et de la mer) du département dans lequel se situe le siège de l’exploitation. Pour plus d’information et pour télécharger les formulaires et annexes, rendez-vous sur le site du Conseil Régional à la page suivante :

http://www.europe.paysdelaloire.fr/beneficier-de-fonds-europeens/repondre-a-un-appel-a-projet/feader-agriculture-et-developpement-rural/

 Pour accéder aux documents dérouler la page jusqu’à « FEADER – Mesure 4.1.1 – INVESTISSEMENTS DANS LES BÂTIMENTS D’ELEVAGE »